Médiation sous des vents contraires

La stratégie globale du RDO est basée sur la médiation entre les deux communautés kanaks et celles des ressortissants de Uvea mo Futuna en priorité car avec les autres sous ensembles des citoyens de Nouvelle Calédonie, il n'y a eu contentieux colonial. Selon son président, le RDO ne prétend pas "parler à la place du kanak" ni à revendiquer des droits sur le foncier ou bien même faire le procès de l'Etat Français. Il reconnait en revanche la légitimité de la lutte Kanak qu'il accompagne sous la forme d'un partage des valeurs et d'une mise en contribution de ses forces vives. Par ailleurs le Rassemblement démocratique océanien constitue la seule ouverture du Front de libération nationale kanak et socialiste vers une communauté océanienne non Kanak.

L' objectif majeur du RDO est donc de conscientiser les wallisiens et futuniens sur les véritables enjeux socio-économiques ainsi que sur les mutations opérées par la société calédonienne depuis les troubles politiques des années 80, il veut rétablir un lien puis construire une relation durable entre la communauté formée par les ressortissants de Wallis-et-Futuna en Nouvelle-Calédonie avec la communauté Kanak.

Le RDO entend ainsi asseoir sa politique sur cette modèle d'entente historique, établi lors des premiers échanges il y a près de trois siècles avant l'arrivée de James Cook entre l'Ile d'Iaai devenu Ouvéa "Lalo" Îles Loyauté, à cette époque les clans de Kaukelo du royaume de Uvea "Mamao" furent installés par les Kanaks à Takedji. Ce modèle d'intégration est cité comme un exemple de réussite dans les relations entre ces deux communautés, bien avant l'arrivée des premiers européens. La trace la plus significative de ce fait marquent est la langue Fagauvea pratiquée par une partie de la population d' Ouvéa , est une langue qui découle du Tongien de langue originelle des îles Wallis-et-Futuna. ( L'île d'Uvea (Wallis) fut jusqu'au XVI siècle une colonie de Tonga). Ce processus contraste avec celui proposé par l'Etat Français de l'époque des déportés du Bagne de Nouvelle-Calédonie .

Autre fait marquant lors de la Prise d'otages d'Ouvéa , les militants indépendantistes étaient pour une grande part issus de ce groupe, établi à Téouta du fait de la christianisation, venaient de Tonga et de Rarotonga.

C'est un objectif ambitieux compte tenu des enjeux et des intérêts pour l'Etat Français en Nouvelle Calédonie, mais c'est surtout dans un sens apparemment contraire à l'attachement naturel que les ressortissants de Wallis-et-Futuna ont nourri depuis la Reine Amélia (traité de Protectorat de 1887, voir Histoire de Wallis-et-Futuna) puis consolidé en 1961, lorsque le territoire devint Territoire Français d'Outre Mer sous le règne du Roi Tomasi Kulimoetoke II .

La démarche du RDO est donc délicate car elle vise le rapprochement de deux communautés dont les rapports avec la France sont diamétralement opposés.

 

Image 2

Le Président Aloisio Sako en compagnie de Seleone Tuulaki

Bureau du FIP - Province Sud - Juillet 2014

 

En effet la première ayant subie les tumultes du Bagne de Nouvelle-Calédonie, les brutalités de l'Empire colonial français, et le Code de l'indigénat , elle se retrouve face à une communauté qui a adopté le sentiment d'appartenance pour la France comme une seconde nature.

Cette relation entre deux "contraires" a été davantage fragilisée par les troubles des années 80, elle semble donc à première vue quasiment être vouée à un échec politique.

Or la tâche que se propose le RDO et son leader Aloisio Sako relève du défi humain, le leadership fait ce pari de la médiation pour créer des conditions favorables au Destin commun et donc d'assurer un avenir durable pour ses ressortissants qui sur le long terme se projettent de vivre en Nouvelle-Calédonie.

Au delà de l'idée générale, d'autres thèmes inquiètent les leaders du mouvement, il s'agit des situations de monopoles sur l'importation, le manque d'adéquation entre la fiscalité et les revenus, l'accès aux formations supérieures, l'échec scolaire, les problèmes de santé qui touchent de plein fouet la communauté wallisienne et futunienne tels que le Diabète , Obésité et Insuffisance rénale .

C'est donc par le biais de l'opposition et de la voix du Front de libération nationale kanak et socialiste, qu'il a fait ce choix de porter ses propositions au niveau du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, des Provinces et du Gouvernement.